Pourquoi j’ai supprimé mon compte Facebook

11 mai 2010

À l’instar de nombreux internautes, je viens de demander la suppression de mon compte Facebook. Les questions de protection de la sphère privée m’interpellent et, depuis plusieurs semaines, mes sérieux doutes sur la politique de gestion des données privées par Facebook se sont confirmés.

Je n’ai pas d’illusions sur les sites web sociaux que sont Flickr, Youtube ou Twitter. Cependant, la politique de ces sites est toute différente de celle de Facebook. Avec Facebook, les données que vous avez déposées étaient sensées être privées. Or, sans aucun préavis, Facebook a changé les règles : vos photos, vos vidéos, vos liens, vos contributions, bref presque toutes vos données sont devenues publiques.

On me dira qu’il suffit de ne pas publier d’informations personnelles, ou alors de régler les paramètres de son compte Facebook de telle sorte que ses propres informations ne soient pas publiées à tout venant. C’est sûrement vrai pour les rares individus qui arrivent à trouver leur chemin dans le labyrinthe des réglages de Facebook et qui sont adéquatement sensibilisés à la protection de leurs données. Mais de quelle proportion des utilisateurs de Facebook s’agit-il ? Et qu’en est-il des enfants et adolescents ? A-t-on le droit de les laisser en pâture à Facebook ?

Non, c’en est trop. Facebook a déclaré la guerre à la protection des données. En janvier 2010, son fondateur et propriétaire, Mark Zuckerberg, a déclaré :

Les gens sont devenus vraiment à l’aise non seulement pour partager plus d’informations de différents types, mais également plus ouvertement et avec plus de monde. Cette norme sociale a simplement évolué au fil du temps.

En d’autres termes, Facebook veut tout savoir de vous, conserver ces données et les mettre à disposition de tout le monde. Mais au fait, pourquoi pas ? D’abord parce qu’il est notoire que l’éthique de Mark Zuckenberg est sujette à caution. Ensuite, parce que Facebook est beaucoup plus réticent à expliquer à ses membres les implications des changements de sa politique de protection des données que d’expliquer aux développeurs comment accéder à vos données stockées sur Facebook.

La cerise sur le gâteau : avez-vous essayé de supprimer votre compte Facebook ? Bon courage ! Avant tout, aucune promesse ne vous est faite que vos données seront réellement supprimées. Les applications Facebook que vous avez utilisées pourront tout de même conserver vos données. Et puis, la suppression d’un compte est rendue totalement opaque et quasiment inaccessible. Vous trouverez dans votre profil une option pour désactiver votre compte ; mais ce faisant votre compte continuera à être taggé et vous continuerez à recevoir des messages de Facebook. Et la prochaine fois que vous vous connecterez à Facebook, votre compte sera automatiquement réactivé.

Non, désactiver votre compte ne sert à rien. Il faut le supprimer, et pour le supprimer, c’est le parcours du combattant : aller dans l’aide de Facebook, cliquer sur Confidentialité, puis sur Désactivation, suppression et comptes de défunt (sic !). Cliquer sur Je veux supprimer mon compte de manière définitive, et, finalement, cliquer sur un tout petit lien au bas de l’article. Vous avez bien compté : si vous savez où chercher, il vous faudra pas moins de 5 clics pour y arriver !

Et ce n’est pas tout : une fois le lien cliqué, vous devrez confirmer votre volonté, puis taper votre mot de passe, ainsi que deux mots presque illisibles pour un soi-disant contrôle de sécurité, et attendre 14 jours. Oui, à l’heure de l’information instantanée, il faudra patienter deux semaines. Et si pendant cette quinzaine, vous vous connectez par inadvertance à Facebook, tout le processus est arrêté.

Allez, pour vous éviter les cinq premiers clics, je vous donne gracieusement le lien qui vous permettra, à vous aussi, de supprimer votre compte Facebook.

Illustration tirée de rocket.ly

5 commentaires affichés

  1. Moi j’avais un présentement dès que je l’ai découvert, dès mon inscription je n’ai pas du tout aimé et de plus en plus je suis contente de ne pas m’avoir investie dans Facebook. Je trouve qu’il a banalisé toute les valeurs qui nous restaient et toutes les choses importantes sur le plan professionnel et personnel.
    NB: ce n’est pas le cas de tous les réseaux sociaux, il y a Facebook et les autres (heureusement).

Trackbacks

  1. [...] This post was mentioned on Twitter by Nicolas Martignoni. Nicolas Martignoni said: Perspective : Pourquoi j'ai supprimé mon compte Facebook http://blog.martignoni.net/2010/05/pourquoi-jai-supprime-mon-compte-facebook/ [...]

  2. [...] Cette nouvelle démontre une fois de plus les risques encourus par les utilisateurs de réseaux sociaux, notamment Facebook, par rapport à la divulgation de leurs données personnelles, et conforte encore ma décision de quitter Facebook. [...]