Âneries

Apple :

  • Cette app web ou ce réseau social que nous réalisons sera génial.
  • Nos règles pour l’approbation des apps sont toujours en faveur des intérêts de tout le monde.
  • Personne ne veut [insérer ici le nom d’un nouveau produit répandu qu’Apple ne propose pas encore].

Google :

  • Android est ouvert.
  • « Don’t be evil.»
  • Nous vous demandons toutes vos données personnelles et nous traquons tout ce que vous faites pour améliorer votre vie.

Facebook :

  • Nos utilisateurs veulent interagir avec des marques.
  • Nous prenons au sérieux votre sphère privée.
  • Nous ne vous traquons pas lorsque vous n’êtes plus connecté.

Chacun d’entre eux dit des âneries. À vous de décider lesquelles vous voulez tolérer.

(Cet article est une adaptation de l’article en anglais Bullshit de Marco Arment.)

Facebook a livré des données à des firmes publicitaires

Le Wall Street Journal rapporte que Facebook et d’autres réseaux sociaux (notamment MySpace et Twitter) ont livré des données personnelles d’utilisateurs à de grandes firmes de publicité, parmi lesquelles DoubleClick (propriété de Google) et Right Media (de Yahoo).

Ces données permettaient de retrouver le nom des utilisateurs, en dépit des promesses faites de ne pas divulguer de telles informations à de telles entreprises.

Suite aux questions posées par le journal, Facebook et MySpace ont modifié le programme permettant de communiquer aux publicitaires ces informations.

Cette nouvelle démontre une fois de plus les risques encourus par les utilisateurs de réseaux sociaux, notamment Facebook, par rapport à la divulgation de leurs données personnelles, et conforte encore ma décision de quitter Facebook.

Via Daring Fireball.

Pourquoi j’ai supprimé mon compte Facebook

À l’instar de nombreux internautes, je viens de demander la suppression de mon compte Facebook. Les questions de protection de la sphère privée m’interpellent et, depuis plusieurs semaines, mes sérieux doutes sur la politique de gestion des données privées par Facebook se sont confirmés.

Je n’ai pas d’illusions sur les sites web sociaux que sont Flickr, Youtube ou Twitter. Cependant, la politique de ces sites est toute différente de celle de Facebook. Avec Facebook, les données que vous avez déposées étaient sensées être privées. Or, sans aucun préavis, Facebook a changé les règles : vos photos, vos vidéos, vos liens, vos contributions, bref presque toutes vos données sont devenues publiques.

On me dira qu’il suffit de ne pas publier d’informations personnelles, ou alors de régler les paramètres de son compte Facebook de telle sorte que ses propres informations ne soient pas publiées à tout venant. C’est sûrement vrai pour les rares individus qui arrivent à trouver leur chemin dans le labyrinthe des réglages de Facebook et qui sont adéquatement sensibilisés à la protection de leurs données. Mais de quelle proportion des utilisateurs de Facebook s’agit-il ? Et qu’en est-il des enfants et adolescents ? A-t-on le droit de les laisser en pâture à Facebook ?

Continuer la lecture de « Pourquoi j’ai supprimé mon compte Facebook »