Google, Facebook et Cie, pros de la manipulation

Les vendeurs de données personnelles n’hésitent pas à user de méthodes trompeuses pour protéger leur business consistant à pister les personnes sans leur consentement. Cet article en donne une illustration.
Google, Facebook et Cie, pros de la manipulation

Cette semaine, l’Internet Association, qui regroupe certaines des plus puissantes entreprises technologiques, comme Google, Facebook, Amazon et Uber, ont lancé au USA une campagne pour une nouvelle loi sur la protection des données. La plupart des entreprises de ce groupe font leur beurre en pistant les utilisateurs et en vendant leurs données personnelles. Alors, pourquoi diable veulent-elles une nouvelle loi sur la protection des données ?

Surprise ! Ce n’est pas pour protéger votre confidentialité.

Continuer la lecture de « Google, Facebook et Cie, pros de la manipulation »

Parlement fédéral : forces des partis en 2015

Dans l’attente des élections fédérales 2019, les visualisations suivantes montrent le virage à droite du parlement fédéral suisse lors des précédentes élections en 2015, en particulier au Conseil national.

CN: Force des partis 1971-2015

Conseil national : force des partis 1971-2015

Au Conseil des États, malgré la stagnation de l’UDC, la montée de la droite est perceptible, même si elle est moins marquée.

CE: Force des partis 1971-2011

Conseil des États : force des partis 1971-2011

E-voting : nous avons besoin de confiance

Ce n’est pas tant le vote électronique qui est problématique que la façon dont les autorités sous-estiment ses risques pour la démocratie quand il est mal géré ou mal implémenté.
E-voting : nous avons besoin de confiance

La Poste et son mandataire la société espagnole Scytl nous disent que leur système est l’état de l’art en matière de e-voting, le graal de la votation électronique. Et voilà que l’on découvre une faille permettant aux exploitants du système de cacher la manipulation de votations.

Cette faille, nous dit La Poste, avait été identifiée en 2017, mais n’avait pas été corrigée. Peut-on avoir encore confiance, quand un logiciel dont on nous dit qu’il a été maintes et maintes fois audité comporte encore une telle faille, qui plus est datant de plusieurs années ? N’est-ce pas le signe que nous avons besoin de plus de circonspection, particulièrement quand il s’agit du pilier de la démocratie ?

Continuer la lecture de « E-voting : nous avons besoin de confiance »

Deploy your Hugo site through SSH with Travis

Static site generation leverages website content management through version-control systems. With the help of CI tools, we can set up automatic deployment via SSH. This article shows how to do such deployment using Hugo and Travis CI.
Deploy your Hugo site through SSH with Travis

After having moved my blog from WordPress to Hugo, my next objective was to have it built and deployed automatically to my own webhosting server whenever I push a commit to GitHub. The main reasons to use this process are these:

  • I want that any change or addition to the website are as easy to deploy as a simple git commit;
  • I want my builds to be reproducible;
  • I want a clean state for each build;
  • I don’t want to be dependent on an external hosting service (no lock-in);
  • I don’t want to have to worry about a computer crash or about my own Internet connection.

I use this process for about a year to deploy the MoodleBox documentation website (about 200 pages), and for a few days for deploying this blog (more than 600 pages!). It works great 👍

Continuer la lecture de « Deploy your Hugo site through SSH with Travis »

Innovation numérique et responsabilité

Nos autorités jouent aux apprentis sorciers en matière de cybersécurité avec leur enthousiasme naïf face à l’innovation dans le domaine du numérique. C’est aussi l’avis de Suzette Sandoz.
Innovation numérique et responsabilité

Déclaration très lucide de Suzette Sandoz dans l’émission « Les beaux parleurs » d’aujourd’hui, sur la 1ère de la RTS, au sujet du manque de responsabilité de nos autorités et régies fédérales en matière de sécurité informatique :

(…) Mais comme par hasard, quand il s’agit du domaine des nouvelles technologies, le principe de précaution est mis totalement aux oubliettes, et là il y a quelque chose de très préoccupant. (…) Il y a une irresponsabilité générale de l’enthousiasme pour les nouvelles technologies.

Il est vrai que nos autorités semblent jouer aux apprentis sorciers.

Un peu plus loin, Mme Sandoz insiste sur l’importance d’enseigner combien les précautions sont nécessaires pour limiter les risques d’une numérisation irréfléchie, comme je l’écrivais dans ma conférence du 2 février 2019 sur l’enseignement de la science informatique :

Mais quand est-ce qu’on enseigne à l’école, puisque maintenant on insiste beaucoup sur la formation à l’école de façon à pouvoir utiliser les technologies, est-ce que l’on leur enseigne le principe de précaution ? En même temps, ça me paraîtrait essentiel.