Guide des outils Moodle, version 3

L’excellent aide-mémoire imaginé par Joyce Seitzinger pour aider les enseignantes et enseignants à déployer adéquatement les outils Moodle a été mis à jour pour correspondre à la version actuelle de Moodle, afin d’aider les nombreuses personnes qui utilisent Moodle au cours de la crise du COVID-19. Le Guide des outils Moodle version 3 en français est mis gratuitement à disposition sur cette page.

Moodle Tool Guide version 3
Le Guide des outils Moodle est un aide-mémoire pour l’utilisation de Moodle version 3 et ultérieures, destiné aux enseignantes et enseignants. Il détaille dans un tableau à double entrée les principaux outils de Moodle et leur utilisation pédagogique. Il mentionne également les niveaux taxonomiques de Bloom pouvant être atteints lors de l’utilisation des différents outils.

Une version en ligne et responsive du guide est disponible à cette adresse, permettant sa consultation quelle que soit la taille de l’écran.

La version 3 du Guide des outils Moodle en français est publié sous licence Creative Commons et téléchargeable gratuitement sur cette page.

> Guide des outils Moodle version 3 en français à télécharger (PDF).

Mise à jour du 3 mai 2020 : version améliorée du guide, avec quelques corrections.

Mise à jour du 12 mai 2020 : ajout d’un lien vers la version en ligne du guide.

Conseils pour une visio-conférence réussie

La partie synchrone d’un scénario d’enseignement à distance peut être mise en œuvre à l’aide de la visio-conférence. Cet article donne quelques conseils à suivre pour une visio-conférence réussie.
Conseils pour une visio-conférence réussie

Nous avons vu dans l’article sur l’enseignement à distance que pour sa partie synchrone, la visio-conférence, appelée également conférence web ou webinar, peut être utilisée à profit.

Voici quelques conseils à l’attention des enseignantes et enseignants, et plus particulièrement de celles et ceux qui ne sont pas encore rompus à cette modalité d’enseignement.

Continuer la lecture de « Conseils pour une visio-conférence réussie »

Scénario pour un enseignement totalement à distance

La fermeture de toutes les écoles pour passer à l’enseignement à distance met les enseignantes et les enseignants devant la nécessité d’adopter de nouvelles façon de travailler, sans aucune préparation et souvent sans plan de continuité. Cet article décrit un scénario pour un enseignement totalement à distance, puisqu’il n’est plus question actuellement d’enseignement hybride.
Scénario pour un enseignement totalement à distance

Dans l’enseignement obligatoire et dans le secondaire du deuxième degré1, l’enseignement et l’apprentissage totalement à distance est très rare, et il n’existe presque aucune expérience. Le scénario suivant permet de se faire une idée de la façon d’organiser un cours à distance. Il aborde aussi les implications en terme d’outils et d’infrastructure nécessaires.

Pour des raisons d’organisation, le scénario le plus vraisemblable est celui dans lequel on cherche à conserver la planification des cours déjà en place, ne serait-ce que pour s’assurer que des cours n’ont pas lieu en même temps pour le même public.

Si l’on veut que le dispositif ait une chance d’avoir de bons résultats en terme d’apprentissages, il faut qu’il combine deux éléments, l’un synchrone, l’autre asynchrone.

Continuer la lecture de « Scénario pour un enseignement totalement à distance »

Pourquoi la science informatique à l’école ?

Les bons arguments pour enseigner la science informatique à l’école ne sont peut-être pas ceux auxquels on pense. Texte de la conférence donnée à l’occasion de la journée de formation romande ForMITIC du 2 février 2019.
Pourquoi la science informatique à l’école ?

Le thème d’aujourd’hui est d’une brûlante actualité. Il ne se passe pas une journée sans que l’on parle d’intelligence artificielle, de drones de surveillance automatique, de robots, d’exploitation de données massives (big data), de failles dans la sécurité informatique, de scandales liés à la vente de données personnelles par des entreprises peu soucieuses de légalité ou encore de fuites de telles données, etc. Tous ces sujets ont bien sûr un lien direct avec le traitement de l’information sous forme numérique.

Parallèlement, l’enseignement de la science informatique a le vent en poupe en Suisse. Le LP21, publié en automne 2014, définit un enseignement obligatoire de l’informatique, distinct de celui des compétences médias. En octobre 2017, la CDIP a mis à jour ses plans d’études en rendant obligatoire l’enseignement de la science informatique au gymnase. Tout récemment, en novembre 2018, la CIIP s’est dotée d’un « Plan d’action en faveur de l’éducation numérique » introduisant la science informatique dans la scolarité obligatoire, pour tous les élèves.

Il pourrait sembler inutile ou vain de se poser la question formant le titre de ma conférence : pourquoi la science informatique à l’école ?

Continuer la lecture de « Pourquoi la science informatique à l’école ? »

Désolé, vous pouvez être identifié même si vos données sont anonymisées

Désolé, vous pouvez être identifié même si vos données sont anonymisées

Notre monde hyper-connecté et bourré de capteurs fait de nous des producteurs de données de façon quasi-permanente : nous générons des données de localisation chaque fois que nous envoyons un message WhatsApp ou un SMS, quand nous marchons avec une montre connectée ou tout simplement en nous promenant avec notre smartphone.

On nous dit souvent que ce n’est pas grave, puisque les données sont anonymisées, que tout ce qui pourrait nous identifier en est retiré et que l’on peut dormir tranquille.

La réalité, comme le montre une publication du journal scientifique IEEE Transactions on Big Data, est hélas différente. Les chercheurs ont montré qu’il est facile d’associer ces données avec des personnes réelles.

Voici pourquoi il est important de pouvoir contrôler non seulement nos données, mais également les méta-données que toutes nos activités numériques laissent derrière nous.

En obligeant les collectivités et les entreprises à développer leurs applications en appliquant le principe de Privacy by Design, nous pourrons avoir peut-être une chance de recouvrer la maîtrise de nos données.