Plus de 23% d'utilisation de Firefox en Europe

L'étude de novembre 2006 de Xitimonitor sur l’utilisation de Firefox montre que la part de marché de Firefox continue de progresser. En Europe, dans 8 pays, Firefox possède une part de marché de plus de 30%. La part de marché de Firefox dépasse même 40% en Slovénie.

En Suisse, de septembre à novembre 2006, la part de marché de Firefox est passée de 18% à 19.7%. Une progression du même ordre de grandeur a eu lieu dans les autres partie du monde, à part l’Amérique du Sud.

Enregistrant la progression la plus marquée (+ 2 points), l’Océanie est désormais le premier continent en taux d’utilisation de Firefox devant l’Europe. Firefox gagne également du terrain en Amérique du Nord, Afrique et Asie (entre 1 et 1.9 point), et de manière nettement moins prononcée en Amérique du Sud (+0.2 point).

Firefox progresse toujours

Xitimonitor a mis à jour son étude sur l’utilisation de Firefox. Sans réelle surprise, on constate dans l'étude de juillet 2006 que la part de marché de Firefox continue de progresser, notamment en Europe.

Le taux d’utilisation de Firefox passe de 20.4% à 21.1% sur l’ensemble des pays européens du périmètre XiTi entre la semaine du 29 mai au 4 juin 2006 (étude précédente) et la semaine du 3 au 9 juillet 2006. Sur les 29 pays cités ci-dessous, seuls trois voient leur taux diminuer : l’Estonie, la Norvège (qui avait fortement progressé début juin) et le Royaume-Uni. Les plus fortes progressions sont à attribuer à la Roumanie et à la Slovaquie : respectivement +3 et +2 points en taux d’utilisation de Firefox dans ces deux pays.

Avec plus de 35% d’utilisation, ce sont la Finlande et la Slovénie qui mènent le classement. En Allemagne, l’utilisatation de firefox atteint presque 30%, alors qu’en Suisse et en France, elle n’est que de moins de 18 %.

La progression est également sensible sur les autres continents.

Bienvenue au club !

Ça y est, j’ai décidé de publier un weblog. Je n’ai jamais été très convaincu par le phénomène blog : trop de nombrilisme, trop d’inepties et de mots pour ne rien dire, trop de fautes d’orthographe. Alors pourquoi m’embarquer sur une telle galère ?

La consultation régulière du web me conduit de façon récurrente sur des blogs d’excellente qualité. Un bon exemple en est Daring Fireball, de John Gruber, dont les articles fouillés apportent un regard neuf et des informations sur les domaines qu’il aborde.

Ainsi donc la clef d’un bon blog est, à mon humble avis, l’apport d’information, dans une présentation de bonne qualité, sans poudre aux yeux. C’est l’objectif que je me donne pour ce site.