Évaluer la qualité de votre mot de passe

Lors d’une récente discussion, on m’a demandé comment évaluer la bonne qualité d’un mot de passe. Cela m’a rappelé la publication datant de 2016 de Daniel Lowe Wheeler « zxcvbn: Low-Budget Password Strength Estimation,» toujours d’actualité.

For over 30 years, password requirements and feedback have largely remained a product of LUDS: counts of lower- and uppercase letters, digits and symbols. LUDS remains ubiquitous despite being a conclusively burdensome and ineffective security practice.

Cet article propose en outre un algorithme permettant de tester vos mots de passe, que je mets à disposition ici : https://password.martignoni.net/.

[Mise à jour du 30 septembre 2017 : démonstration de l’algorithme sécurisée par https.]

La guerre est déclarée entre Google et Microsoft

Ça a commencé ce mercredi 3 août, par la publication d’un article de David Drummond, Senior Vice President and Chief Legal Officer de Google, décrivant ce qui d’après lui est

(…) une campagne hostile contre Android financée à l’aide de brevets douteux et organisée par Microsoft, Oracle, Apple et d’autres entreprises.

Don't be evil

David Drummond y déclarait que l’achat des brevets de Nortel et Novell par un groupe d’entreprises et destiné à intenter des procès contre la plateforme Android est anti-concurrentielle (« anti-competitive »). Ce qu’il a oublié de dire, c’est que ce groupe d’entreprises a offert à Google de participer à l’achat commun, et que Google a refusé, mais a essayé d’acheter ces mêmes brevets à lui tout seul, vraisemblablement pour les utiliser contre quelqu’un d’autre (pourquoi sinon).

Ces faits ont été dévoilés sur Twitter par Brad Smith, avocat de Microsoft, et confirmés par le porte-parole de l’entreprise de Seattle, Frank Shaw, copie de mail à l’appui !

Google n’a sur le coup pas l’air très crédible, reprochant à ses concurrents une pratique qu’ils utilisent eux-mêmes. Rappelons par exemple que Google a breveté en mars dernier le changement régulier de logos ou des pages d’accueil de sites web !

Rappelle-toi Google : « Don’t be evil !»

Source de l’image : Crooks and Liars.

Firefox dépasse Internet Explorer

Pour la première fois, Firefox a dépassé Internet Explorer dans les statistiques d’utilisation des navigateurs web en Europe. C’est ce que montre le site StatCounter pour le mois de décembre 2010.

StatCounter

C’est la progression de Chrome, avec 14.58 %, qui plombe la popularité de Internet Explorer, qui tombe à 37.52%. La part de marché de Firefox reste à peu près constante à 38.11 %. Le navigateur Safari de la société Apple plafonne à moins de 5 %, tout comme Opera.

Scribd passe au HTML5

Le service de partage de documents Scribd a décidé de se passer de Flash pour présenter les quelques dizaines de millions de documents partagés.

Dans une présentation elle-même en HTML5 sont présentés les tenants et aboutissants de ce changement :

Why the change from Flash to HTML5? It all started when we wondered: «Why do you need a special application to read a book, a magazine, or a presentation?»

Scribd rejoint ainsi les nombreuses firmes, dont Microsoft et Apple, ayant décidé de laisser tomber Flash. De son côté, Adobe dit préparer sa réaction :

We’re going to make great tooling for HTML5. We’re going to make the best tools in the world for HTML 5.

Est-ce nous qui sommes stupides ?

Avec l’annonce du très médiatique iPad, Apple n’a pas introduit un nouveau tablet-PC, mais plutôt un dispositif qui ressemble à un gros iPod Touch ou à un gros iPhone. De tels engins sont des ordinateurs, certes, mais la façon dont nous les utilisons est très différente : leur interface ne ressemble pas à ce que nous connaissons des ordinateurs habituels.

Pour cette raison, l’iPad tel qu’il a été présenté ne m’a pas semblé intéressant pour mon usage personnel. En tant qu’utilisateur chevronné des technologies, j’ai appris à utiliser les ordinateurs, c’est-à-dire que je me suis adapté au fonctionnement de l’interface graphique de Windows, Linux et de Mac OS X. Je me suis habitué à naviguer dans un environnement multi-fenêtres, dans des hiérarchies de fichiers complexes, à jongler avec des volumes locaux et distants. Or l’interface de l’iPad nous cache tous ces rouages, et, dans une première analyse, j’ai trouvé cela frustrant.

Continuer la lecture de « Est-ce nous qui sommes stupides ? »