Blackboard achète ANGEL !

La firme Blackboard, productrice du système e-learning du même nom, a annoncé le 11 mai dernier avoir acheté l’entreprise ANGEL Learning, qui vend un autre système e-learning. Il est intéressant de noter que la division anti-trust du département américain de la justice a ouvert une enquête sur cette acquisition.

Un des patrons de Blackboard, Matthew Small, a par ailleurs déclaré (traduction libre) :

Je ne pense pas qu’il y a d’inquiétude à avoir au sujet de l’anti-trust, dans cette association.

Cette décision, en lien avec l’affaire du brevet sur le e-learning, renforce l’impression que Blackboard envisage de monopoliser le marché du e-learning. Affaire à suivre.

Qu'est-ce que le e-Learning ?

J’aime bien la définition suivante de l’e-Learning, trouvée ici :

Le eLearning comprend toute initiative qui emploie une technologie électronique dans le but d’améliorer l’efficacité humaine.

Par exemple, consulter la définition d’un mot dans un dictionnaire en ligne est une forme de eLearning. En effet, l’apprentissage a lieu à l’aide d’une technologie et a pour résultat d’améliorer la performance. Bien qu’informel et fortuit, cet exemple d’apprentissage entre bel et bien dans la définition du eLearning.

À comparer de celle tirée d’un intéressant article de Cláudia Bertoldo:

Il y a plusieurs définitions pour le terme e-learning. Je préfère utiliser ce terme pour designer l’utilisation des NTIC (Nouvelles technologies de l’information et de la communication) dans la gestion et de l’application d’un dispositif de formation, qui dans ce cas peut être ouverte et a distance.

Les NTIC rendrent possible à la formation l’utilisation d’un ensemble d’applications et processus, comme les classes virtuelles, la mise à jour de documents pédagogiques faite par Internet, le travail collaboratif a distance.