Qu'est-ce qu'une métadonnée

Les métadonnées sont centrales dans le contexte actuel de la gestion et de la protection des données personnelles. Cependant, la notion-même de métadonnée est difficile à appréhender. Cet article vise à clarifier le concept de métadonnées.
Qu'est-ce qu'une métadonnée

Les métadonnées sont des données à propos de données, des données qui fournissent de l’information sur d’autres données. Elles décrivent les données auxquelles elles se rapportent, ainsi que leur contexte. Elles permettent ainsi de faciliter l’organisation, la recherche et la compréhension de ces données.

Les métadonnées ne sont pas l’apanage du monde numérique. Elles ont été par exemple utilisées de longue date pour classer et retrouver les ouvrages des bibliothèques, bien avant l’ère de l’ordinateur, sous la forme de petites fiches cartonnées indiquant les différentes informations au sujet de chaque livre et rangées dans un catalogue (en bois).

Continuer la lecture de « Qu'est-ce qu'une métadonnée »

Innovation numérique et responsabilité

Nos autorités jouent aux apprentis sorciers en matière de cybersécurité avec leur enthousiasme naïf face à l’innovation dans le domaine du numérique. C’est aussi l’avis de Suzette Sandoz.
Innovation numérique et responsabilité

Déclaration très lucide de Suzette Sandoz dans l’émission « Les beaux parleurs » d’aujourd’hui, sur la 1ère de la RTS, au sujet du manque de responsabilité de nos autorités et régies fédérales en matière de sécurité informatique :

(…) Mais comme par hasard, quand il s’agit du domaine des nouvelles technologies, le principe de précaution est mis totalement aux oubliettes, et là il y a quelque chose de très préoccupant. (…) Il y a une irresponsabilité générale de l’enthousiasme pour les nouvelles technologies.

Il est vrai que nos autorités semblent jouer aux apprentis sorciers.

Un peu plus loin, Mme Sandoz insiste sur l’importance d’enseigner combien les précautions sont nécessaires pour limiter les risques d’une numérisation irréfléchie, comme je l’écrivais dans ma conférence du 2 février 2019 sur l’enseignement de la science informatique :

Mais quand est-ce qu’on enseigne à l’école, puisque maintenant on insiste beaucoup sur la formation à l’école de façon à pouvoir utiliser les technologies, est-ce que l’on leur enseigne le principe de précaution ? En même temps, ça me paraîtrait essentiel.

Pourquoi la science informatique à l’école ?

Les bons arguments pour enseigner la science informatique à l’école ne sont peut-être pas ceux auxquels on pense. Texte de la conférence donnée à l’occasion de la journée de formation romande ForMITIC du 2 février 2019.
Pourquoi la science informatique à l’école ?

Le thème d’aujourd’hui est d’une brûlante actualité. Il ne se passe pas une journée sans que l’on parle d’intelligence artificielle, de drones de surveillance automatique, de robots, d’exploitation de données massives (big data), de failles dans la sécurité informatique, de scandales liés à la vente de données personnelles par des entreprises peu soucieuses de légalité ou encore de fuites de telles données, etc. Tous ces sujets ont bien sûr un lien direct avec le traitement de l’information sous forme numérique.

Parallèlement, l’enseignement de la science informatique a le vent en poupe en Suisse. Le LP21, publié en automne 2014, définit un enseignement obligatoire de l’informatique, distinct de celui des compétences médias. En octobre 2017, la CDIP a mis à jour ses plans d’études en rendant obligatoire l’enseignement de la science informatique au gymnase. Tout récemment, en novembre 2018, la CIIP s’est dotée d’un « Plan d’action en faveur de l’éducation numérique » introduisant la science informatique dans la scolarité obligatoire, pour tous les élèves.

Il pourrait sembler inutile ou vain de se poser la question formant le titre de ma conférence : pourquoi la science informatique à l’école ?

Continuer la lecture de « Pourquoi la science informatique à l’école ? »

Pourquoi vous devriez arrêter de poster des photos de vos enfants sur les réseaux sociaux

Interview de Florence Millot, psychologue pour enfants, à lire sur atlantico.fr.

Le risque est que, lorsqu’un enfant comprend que pour être aimé par ses parents ou être aimé de l’extérieur il faut savoir faire quelque chose qui corresponde à une attente extérieure — à savoir être beau, fort, drôle et les mettre sur les réseaux sociaux — une fois adulte, celui-ci, pris dans ce piège affectif, continue de toujours rentrer dans ce mécanisme pour pouvoir plaire.

Source : atlantico.fr

Données personnelles et internet: faut-il être paranoïaque ? (partie 3/3)

Données personnelles et internet: faut-il être paranoïaque ? (partie 3/3)

Cet article a été publié en septembre 2015 dans l’édition no 323 de la revue Scuola Ticinese. Il est publié ici en trois parties : partie 1, partie 2.

Ce n’est pas l’analyse et l’exploitation des données qui est problématique, mais le manque d’encadrement

La collecte et le traitement d’informations personnelles n’ont pas que des côtés obscurs. Ils peuvent rendre d’importants services. À titre personnel, en analysant mes goûts et affinités, ils aident à choisir judicieusement un article à acquérir ou une émission à voir.

Dans le domaine de la santé, ils permettent à Google de suivre quasiment en temps réel la propagation mondiale d’épidémies, grâce à l’analyse des recherches effectuées par les internautes, plus vite que l’OMS.

Continuer la lecture de « Données personnelles et internet: faut-il être paranoïaque ? (partie 3/3) »