Blackboard maître du FUD

À lire absolument, ce très bon article (en anglais). Michael Feldstein y analyse les pratiques douteuses de Blackboard en matière de communication dans sa guerre contre le logiciel libre, et notamment Moodle, suite à une évaluation défavorable de son logiciel par le North Carolina Community College system.

L’auteur commente l’utilisation systématique du FUD comme technique de dénigrement par l’entreprise américaine.

Hot Potatoes ne deviendra pas libre

Malheureusement, le logiciel Hot Potatoes, devenu gratuit depuis le 1er septembre 2009, ne sera pas publié sous une licence libre. La société Half-Baked Software, propriétaire du code, l’a annoncé sur son site web :

Will you make HotPot 6 and Quandary 2 open-source?

No. The codebase is the subject of complicated agreements between multiple parties, and it would be legally difficult to release it even if we wanted to.

Dommage ! Sans code source ni support, Hot Potatoes est condamné à une mort lente, jusqu’à son remplacement contre monnaie sonnante et trébuchante par son successeur, au profit du développement duquel Hot Potatoes a été sacrifié.

Hot Potatoes est devenu gratuit

hotpot
La société Half-Baked Software annonce sur son site web que le logiciel Hot Potatoes, dont elle vendant les licences, est désormais gratuit et qu’elle ne fournit plus d’assistance à son sujet. Hot Potatoes est très utilisé dans les milieux de l’éducation pour fabriquer des tests (quiz) accessibles sur le web. De tels tests peuvent être intégrés à Moodle.

Le logiciel en version complète est téléchargeable sur le site web de Hot Potatoes, hébergé à l’Université de Victoria, au Canada.

Malheureusement, aucune information n’est disponible sur la licence sous laquelle Hot Potatoes est publié gratuitement. Deviendra-t-il un logiciel libre ou restera-t-il dans un modèle de code source fermé ?

Brevet sur le e-learning : victoire de Desire2Learn

Logo de Desire2Learn

Le blog de Desire2Learn a informé hier du l’invalidation des 38 premières revendications du brevet de Blackboard sur le e-learning. Rappelons que dans un premier temps, les 35 premières revendications avaient été déjà jugées irrecevables. Restent encore les revendications 39 à 44.

La seule différence que Blackboard a pu mettre en évidence dans le libellé de son brevet est la connexion unique (single login), et c’est vraiment trop peu !

Il s’agit d’une victoire complète de Desire2Learn, et, plus important encore, des défenseurs des logiciels libres, en particulier de Moodle et Sakai.

Mais le petit jeu n’est pas encore tout à fait terminé. Il reste à Blackboard plusieurs possibilités de se battre devant les tribunaux. Il serait cependant peut-être temps pour Blackboard de tout stopper, surtout que financièrement, l’affaire pourrait lui coûter cher. Voyons plutôt.

Blackboard doit maintenant reverser à Desire2Learn les 3,3 millions de dollars de manque à gagner qui lui avaient été versés, avec des intérêts de 6%, qui se montent à environ 200’000 $. Pour une compagnie dont le bénéfice net pour 2008 a été de 2,8 millions de dollars, cette nouvelle n’est pas réjouissante !

Comme souvent, les seuls bénéficiaires de ce type de conflit sont les cabinets d’avocats, qui y ont certainement gagnés plusieurs millions de dollars.

Voir également à ce sujet e-Literate et PatentlyO.